COMME UN JOUR ... D'AVANT


Je croyais que zapper les medias un jour par semaine était une option, mais en fait faire vraiment l'impasse, ne plus en parler du tout sous aucune forme de ce qui occupe l'avant de la scène tous les jours, juste pour parler autrement, redécouvrir que l'on peut vivre ds un présent plein de douceur, de générosité et découverte.

On peut trouver le plaisir ds une opportunité, la saveur d'un thé ou d'un sourire, on peut arrêter le temps et profiter de vivre de nos vraies libertés. Celles de rire, de penser loin des faux semblants et des contraintes.

Tout le GVT est covidé, tous les ministres qui prônent les lois plus liberticides qu'ils ne s'appliquent pas.

Et malgré cette hypocrisie, malgré toutes ces falsifications et tous ces mensonges, malgré ttes les incohérences et les manipulations du Sénat au Conseil Constitutionnel, tout le monde accepte sans mot dire leurs conclusions insensées et valide de se transformer en flic de son voisin ou de son client.

Dans un silence assourdissant.

Ils nous expliquent depuis 2 ans ce que l'on doit faire, penser, qui on doit convaincre, qui on doit haïr ou aimer...Alors, une fois par semaine, juste comme un jour d'avant..

N'acceptons aucune conversation de près ou de loin à propos du covid ou de la vax, ou du nb de lits ds les hôpitaux. Juste parlons d'hiver du frimât, du moment présent, de nos projets persos et de notre avenir collectif. Bref osons se débarrasser de leurs illusions, de ce voile de fausses actualités qu'ils agitent comme une muleta pour nous éloigner de l'essentiel.

Redevenons nous mêmes, simplement.