Comment finissent les pandémies...

Zyka, Chikungunya, Dengue, MERS, SARS, variole et autres grippes.

Pour la plupart, leur éradication s'est faite spontanément (et grâce aux progrès épidémiologiques, identification des sources, éradication des moustiques par ex),

et au cours du temps, ou en revenant annuellement et tranquillement.

Il y a 40 ans que l'on ne vaccine plus pour la variole en France.

Et l'OMS de l'époque a choisi plutôt que des vaccinations de masse," la stratégie de surveillance et d'endiguement», cad : on isole et on vaccine les alentours du foyer épidémique.

Et que dire quand on apprend que le vaccin de la grippe saisonnière ne protège qu'à 32% et que tous les ans, ils en font une pub d'enfer, basée sur la peur, la précaution, l'anticipation de la baisse immunitaire de nos personnes dites agées > 65ans.

Certains veulent avoir la peau du Covid 19, mais pourtant, on n'a jamais éradiqué une seule grippe qui mute et revient inlassablement, mettant à l'épreuve ces défenses immunitaires ou les stimulant, c selon.


Et que dire qd les chiffres qu'on nous énumère n'ont pas de sens... en moyenne il meure en France entre 50 à 68000 (janv 2017) personnes /mois et vous ne le saviez pas. Alors en ce moment, cela n'est mm pas plus qu'en janv 2017 et on ne portait pas de masques et on avait droit à la culture.


Cessons d'écouter cette désinformation politique et médiatique. Car par quoi commence les dictatures?

Le hold up gouvernemental de nos libertés, décrit par l'ONU, existe bien et la vaccination n'en sera pas la fin, bien au contraire. Ce sera juste le début des discriminations et des contraintes de fait. Pass ou pas Pass ?

Au max il y a < 0,04% de la population atteint par les formes graves du Covid (ou des conséquences des confinements: retard diagnostic, cancers, mal cardiovasculaires, suicides et autres) qui en décèderait (chiffres insee), "surtout des personnes agées, obèses et comorbides) et on prend en otage 99,96% de cette mm population dont les enfants et les étudiants. Et on ne parle ni de prévention, ni de mesures d'hygiène de vie.

Alors, pass ou pas, ce n'est pas de la vaccination qu'il s'agit, juste du hold up de nos libertés.


Vivre avec le virus cela veut dire VIVRE.

Portez vous bien.